Lecture du Mois – Novembre 2018

Patience face aux déboires

Les esprits incarnent le corps humain pour évoluer lentement, mais progressivement tout au long des multiples existences, en faisant face à tout ce à quoi ils sont confrontés sur la planète-école Terre, en luttant et en persévérant.

L’impulsivité et l’immédiateté ne font pas bon ménage avec la spiritualité. D’un autre côté, la patience et la tranquillité sont des qualités très utiles lorsqu’elles sont associées à la force de volonté, permettant aux spiritualistes de faire face aux malheurs qui apparaissent.

Les injustices n’existent pas dans le champ astral. L’arbitraire provient d’erreurs et de bévues propres au plan physique, qui amènent leurs auteurs à contracter ce que l’on nomme des dettes spirituelles au cours de l’évolution. Les nombreux malheurs que connaissent les êtres humains sont des conséquences de la loi évolutive de cause à effet. Ainsi, il ne sert à rien de paniquer, de faire une folie ou de déprimer face à l’adversité, mais il faut que l’individu regarde en lui, qu’il cherche les causes de ses problèmes et qu’il réfléchisse à comment y faire face avec valeur et courage.

De la même manière, il ne sert à rien d’essayer de fuir le chemin tracé dans le monde de niveaux avant que l’esprit n’incarne. Bien au contraire, l’individu doit mettre en œuvre les décisions prises dans ce champ astral et dépasser les difficultés qui surgissent sur le plan physique, en ayant conscience de ses limites et des possibilités de ses attributs et de ses facultés et qui sont inhérentes à son niveau d’évolution spirituelle, tout comme il doit aider ses semblables en pratiquant le bien, car les êtres humains, de manière générale, évoluent ensemble, sont spirituellement liés par les lois évolutives. Tout cet ensemble d’engagements provient souvent de vies passées, et personne ne peut y échapper sans contracter de dettes spirituelles, comme mentionnées un peu plus tôt.

L’éclairement spirituel est très important dans la vie des gens, car il les aide à affronter les combats du quotidien. Étudier la spiritualité que le Rationalisme Chrétien défend, diffuse et pratique dans les maisons rationalistes chrétiennes permet de comprendre ce que sont les lois évolutives et pourquoi les êtres humains y sont soumis, sans aucune exception. L’étude permet également de se rendre compte à quel point les pensées positives sont fondamentales, les bons sentiments et la pratique du bien de manière désintéressée, car cela permet la transmission de sérénité spirituelle, démontre un raisonnement lucide, apporte des conclusions justes, rend possible de meilleures solutions pour les problèmes rencontrés.

Humberto Rodrigues

 

 

Soyez vrai, ne donné pas une fausse image de vous

Les gens n’ont que ce qu’ils méritent. Cependant, nombre d’entre eux disent ne pas savoir pourquoi ils souffrent tant. Ils ignorent les erreurs commises dans leurs vies passées et oublient celles faites dans leur actuelle existence en tant qu’esprits incarnés dans des corps humains. Ils accumulent les fautes dans leur subconscient sans arrêt, mais il faut toujours les éliminer du corps fluidique.

Si les êtres humains étaient parfaits, ils ne seraient pas dans ce monde d’apprentissage. S’ils sont ici, c’est parce qu’ils ont commis des erreurs dans le passé et peut-être même dans le présent, et qu’elles doivent être converties en actions bénéfiques au cours de la vie.

Un individu qui veut se faire passer pour une bonne personne, portant des sentiments et des pensées pures, vraiment parfaite, est une perte de temps, car, tôt ou tard, les faits montreront le contraire. Ce ne sont pas les vertus proclamées qui ont le plus de valeur. De nombreux individus qui paraissent être parfaits sont, au fond d’eux, les plus imparfaits, mais font tout pour paraître vraiment bons, en cachant au plus profond d’eux-mêmes de mauvais sentiments.

Les apparences sont trompeuses, et pour que les gens ne se trompent pas, il faut qu’ils se connaissent dans un premier temps, qu’ils aient conscience de ce qu’ils font sur cette planète-école Terre. Ils découvriront et valoriseront ceux qui ont vraiment de la valeur et non ceux qui paraissent être ce qu’ils ne sont pas.

La vie des êtres humains pourrait être bien plus simple et tranquille s’ils faisaient attention à cela, mais ils compliquent leurs vies, et subissent les conséquences des difficultés qu’ils créent eux-mêmes.

Nous devons tous chercher à simplifier notre vie, à rendre notre existence vraiment pratique, à nous inquiéter de nous-mêmes et pas de nos semblables ou de l’opinion des autres. Pourquoi s’inquiéter de ce que les autres pensent et disent lorsque ce qui compte, c’est ce que l’on pense de nous-mêmes ? Un jugement erroné sur quelqu’un de correct, qui accomplit ses devoirs, n’a aucune valeur.

Par conséquent, s’inquiéter de ce que les autres peuvent penser de nous est réellement une grave erreur. Si la conduite satisfait la conscience, cela est suffisant, car la façon de penser, d’agir, d’accomplir ses devoirs varie en fonction de chaque individu. Si une personne pense qu’elle a raison de faire ce qu’elle fait, une autre peut penser qu’elle a tort, si une personne trouve une chose laide, une autre peut penser que cette chose est belle, et ainsi de suite. Seuls les individus conscients de leurs obligations peuvent juger impartialement leurs propres actes. Et ainsi, les bonnes pensées et les actions dignes ont une importance capitale dans la vie des êtres humains.

La pensée représente tout dans la vie des gens, car penser, c’est attirer vers soi. S’ils se laissent guider par de bonnes pensées, ils ne seront pas perturbés, car les pensées inadéquates provoquent des maladies physiques et des déséquilibres psychiques. La peur apporte toujours des perturbations mentales et personne ne doit avoir peur de quoi que ce soit. Si une mauvaise chose s’est passée un jour, vous ne devez pas penser que tout se passera toujours mal. Et moins vous penserez ainsi, mieux vous vous porterez, car vous réagirez tout en étant guidés par des pensées optimistes. Les personnes courageuses font face à la vie sans peurs, se défendent avec bravoure et fermeté, agissent avec prudence, modération et justice.

Luiz de Mattos